Comment travaillent les détectives privés

Dans les films, nous avons tous cette image où ces hommes en gris ou en noir, blindés de la tête aux pieds, se faufilent avec discrétion pour traquer leurs cibles. Mais sont-ils vraiment comme cela dans la réalité ? Quelle méthode adopte un vrai professionnel des enquêtes ? Cet article peut aider à mieux comprendre la façon dont ils travaillent.

L’apparence des détectives privés :

Puisque les missions sont secrètes, il est important de ne pas se faire reconnaître. Contrairement à ce qui est montré dans les films, il n’y a pas d’imperméable ni de loupe à porter des mains. Cela risque  d’éveiller les soupçons d’autrui. Femme ou homme, leurs vêtements restent ordinaires. Les femmes peuvent davantage passer inaperçues par rapport aux hommes car il est rare que la gent féminine s’intègre dans le métier. L’idée qu’une femme soit un détective privé peut ne pas passer dans la tête des gens.

Le tarif d’un détective privé :

Avant d’engager un détective privé, il est indispensable de comparer quelques devis. En effet, ils travaillent à l’horaire. On doit prévoir au moins 70 euros. Sinon, un forfait de 12 heures peut être opté aussi. Pour cela, il faut compter au moins 800 euros. Ce tarif inclut les allers-retours en véhicule, la rédaction des rapports, les prises de photos, etc. Si l’enquête requiert un hébergement ou plus de kilomètres de trajet, ce sera une autre chose. Parfois, on peut dépenser jusqu’à plus de 1500 euros.

Comment les détectives privés résolvent-ils une affaire ?

En bref, ces professionnels ont pour mission de trouver toutes les informations nécessaires pour élucider des affaires de mœurs et de l’industrie. Ils travaillent avec une discrétion assurée. Avec de bons matériels, quelques étapes peuvent être optimisées.

A la recherche d’informations :

  • La méthode classique qui consiste à faire des interviews auprès des voisins, des collègues de travail, et des familles. Cette option marche toujours, car on peut recueillir le maximum d’informations. Parfois, on doit aussi faire parler les gens. Dans ce cas, les bars constituent le lieu idéal.
  • Les moteurs de recherche sur Internet et les réseaux sociaux constituent une source importante pour une bonne piste. De nos jours, les gens sont plus ouverts sur le web. Facebook et twitter, par exemple, peuvent dévoiler beaucoup d’informations sur une personne suspecte.
  • Un génie de l’informatique équipé de certains logiciels reste un ami précieux d’un détective privé. Grâce à son talent, on peut fouiller le moindre détail en démontant un ordinateur par exemple. On peut toujours récupérer une preuve cachée au plus profond d’un disque dur.
  • Tous les moyens sont bons pour trouver la vérité. Si vous pouvez accéder à la poubelle, tant mieux. Vous y retrouvez sûrement quelques informations croustillantes.
  • Effectuer des filatures pour suivre la piste d’une personne cible afin de surveiller ses gestes, ses faits, ses habitudes, etc.
  • Reconstituer l’histoire pour renforcer les preuves collectées
  • Rédiger un rapport clair avec la présence des dates et des heures.